Ordo Fratrum Minorum Capuccinorum

Log in
updated 3:53 PM CET, Nov 27, 2020

Le musée franciscain

Le musée franciscain

Contexte historique

Le noyau principal du Musée franciscain a été créé grâce au P. Louis-Antoine de Porrentruy (France) qui collecta du matériel iconographique pour l’illustration d’un volume sur Saint François, qui sera publié par l’éditeur Plon à Paris fin 1884, sous le titre de Saint François d’Assise. Le matériel collecté pour le volume n’étant que partiellement utilisé et continuellement augmenté, Louis-Antoine organise en 1885, au couvent de Marseille (France), un musée franciscain. Il est inauguré en octobre 1889 par le ministre général Bernard d’Andermatt.

L’année suivante, il devient nécessaire d’agrandir le musée avec une autre salle plus grande, tant le matériel y afflue. En 1896, une troisième grande salle y est à nouveau ouverte.

Pour la défense et la protection du Musée, le fondateur obtient en 1895 du Saint-Siège le Bref apostolique Minime nos latet, signé par Léon XIII lui-même. Celui-ci interdit sous peine d’excommunication de « retirer, aliéner, échanger, vendre ou même simplement déplacer ailleurs quelque élément que ce soit du musée franciscain de Marseille ».

Cependant, dans les années 1903-1904, le déménagement clandestin des pièces les plus importantes de l’histoire artistique franciscaine devient nécessaire. En effet, en 1905, conformément à la loi maçonnique de juillet 1901, tous les objets présents au Musée franciscain sont vendus aux enchères publiques. Vers la fin de 1912, le musée rouvre à Rome, avec les pièces sauvées par le P. Louis-Antoine, à la Curie générale de la via Boncompagni, puis il est transféré en 1927 à l’Institut Historique d’Assise, et inauguré solennellement le 29 novembre 1929. Désormais, le musée suivra le sort de l’Institut Historique.

Caractéristiques du Musée Franciscain

Le Musée Franciscain n’est pas un musée artistique, historique ou archéologique, même s’il comprend de nombreux objets de haute qualité artistique et de grande valeur historique. Il se situe en revanche dans la catégorie des musées spécialisés. À travers les objets exposés dans ses salles, le musée illustre l’histoire de l’Ordre franciscain.

Bien que l’idée de ce musée soit née de la créativité d’un frère capucin, le fondateur n’a pas limité sa collection aux objets de sa propre famille. Il a étendu son intérêt à l’ensemble de l'Ordre franciscain, à ses personnalités les plus connues pour leur réputation de sainteté, de culture ou de sens social. Tout d’abord dans les trois branches principales des Premier, Deuxième et Troisième Ordres. Puis dans les différentes familles et réformes au sein de l’Ordre, comme les conventuels, les frères mineurs, les capucins, les observants, les récollets, les réformés et autres. Dans la mesure du possible, il a inclus le franciscanisme de toutes les nations, y compris celles où les franciscains sont allés comme missionnaires.

Une particularité du musée est qu’il documente l’art et la culture franciscains tout au long des siècles, c'est-à-dire du XIIIème siècle au XXème siècle.

Le Musée Franciscain, qui par décret ministériel du 15 septembre 1965 est inscrit parmi les musées non étatiques (musée mineur, diocésain ou religieux, n ° 246), est ouvert au public uniquement sur demande.

Présentation du musée – photo :

Contact :

Musée Franciscain
Collège international Saint-Laurent-de-Brindes
C. P. 18382
G.R.A. Km. 65.050
00163 Rome
Italie
tél. +39-06-66-052-507
fax : +39-06-66-052-532
e-mail : [email protected]

Dernière modification le samedi, 30 mai 2020 12:30